Dossier de presse
     
 
  La Presse, dimanche 10 décembre 2006
De M'timet à Souabni - Deux valeurs se succèdent à la
galerie Caliga
  « page précédente
 

Deux peintres assidus et talentueux se succèdent à l'espace-galerie librairie Caliga : M'hamed M'timet et Ahmed Souabni, généreux de coeur et de palette, tous deux entretenant la flamme par un bon rapport avec des élèves (remarquons l'émulation assez répandue en Tunisie, ce qui permet de faire naître et progresser de nombreux talents). M'timet, c'est la beauté du paysage et l'humanité aimable des fêtes, la clarté et la variété. Il laisse quelques oeuvres marquantes à la galerie.

Décomposer-recomposer

Ahmed Souabni accroche depuis vendredi. Il compose et décompose, puis recompose des portraits souvent féminins, des extérieurs et des natures mortes.C'est un tenant du cubisme et d'un réalisme transformé par la base du carré dans une palette très harmonieuse, sur le mode des fondamentaux, dégradés de bleus, de rose-rouge et de jaunes.

 

Il met en valeur son sujet, on reconnaît les choses et les gens, mais ils sont magnifiés, jamais dégradés. C'est gai et généreux : à la fois l'oeuvre et la personne du peintre qui aime accueillir ses amis au vernissage à la galerie.

Les deux peintres, dont nous avons parlé, aiment l'humain et son tableau (un lieu secret pour tous ceux qui forment l'exposition d'une année de travail)
.

A.M.E.